Kungsleden #2 : Jour 1, Mission, trouver du gaz !

Premier réveil en Suède, après avoir vu la température descendre toute la soirée, et le 0°C au réveil, la pluie battante et la grisaille, il est temps de boucler notre sac et de commencer cette première journée de l’aventure. Polaire et bonnet, nous voilà prêts !

Dimanche 10 Septembre 2017 : Abisko et Abiskojaurestugorna

Le réveil sonne, 1ère mission : trouver du gaz ! Et oui, pour pouvoir manger ces prochains jours, ces petites bouteilles de gaz sont le Saint Graal ! Pour ceux qui ont choisi le camps Primus, aucun soucis ! Ici, en Suède, on en trouve à foison. Bon Primus, c’est suédois en même temps ! Pour ceux qui ont choisis Butagaz ou Campingaz, et ben, c’est dommage. Pas de gaz, pas de chocolat… ou de lyophilisés… Bon la, on en rigole mais sur le moment, c’est plutôt panique générale ! Mais comment on va faire pour manger ? Est ce qu’on attend d’arriver à Abisko ? Ah…que de suspens… Pendant que tout le monde panique, un de nous fait son petit shopping. Et oui, un trou dans le surpantalon avant même d’avoir commencé la randonnée ! Pas de chance !

Bon après tout ça, direction la gare, pour prendre le train pour Abisko. Les premiers mètres avec le sac bien rempli ne sont pas si simples. Mais il faudra tenir encore plus de 100 kilomètres. Enfin, il parait que le sac s’allège donc…

Notre arrivée dans le train est plutôt glorieuse ! Huit français qui n’arrivent pas à trouver leur place dans le train, avec billet numéroté et siège numéroté. Avec nos sacs…et nos sandwichs… Surtout quand d’autres personnes (ne parlant pas français) sont déjà assises à nos places…Enfin bref… Vingt minutes pour s’asseoir…ça craint. Mais on savoure notre pique nique improviser dans le train !

Nous voilà arrivés à Abisko. Le point de départ. Enfin.

Dernière recherche de gaz. C’est encore un échec. Alors on prend un réchaud à alcool, pas le choix, parce qu’un seul réchaud pour huit, c’est un peu court.

Pesée des sacs avant de partir… tout le monde y passe, pas de secret. Le gagnant est à 21 kilos. Quand même…

Et puis tout le monde se met en route ! Le début commence doucement, avec une belle vue sur la rivière. Le sentier au coeur du Parc National D’Abisko est plutôt facile, la progression est rapide. Nous arrivons au refuge après 3 bonnes heures de marche. Mais nous sommes quand même un peu fatigués, et il est déjà tard. Trop tard pour envisager de continuer. Il faut planter la tente, se faire à manger. Nous profitons donc de ce refuge, posé sur son ile, pour la modique somme de 250 Kr par personne. Avec accès au sauna, s’il vous plait ! Et à la cuisine commune. Ce n’est pas un luxe, quand on sait que nous n’aurons pas le droit à a autant de confort les jours suivants. C’est un premier réconfort, alors que l’on tente de s’adapter au climat. Parce que oui, il fait froid !

Premier montage de tente, Première nuit en bivouac. Premier sauna suédois. Mais qui jouera le jeu jusqu’à plonger dans l’eau gelée du lac ?

Première journée en douceur, parfaite pour se mettre dans l’ambiance Laponie…


PS: Penser que les Suédois, tradition oblige, vont se jeter dans l’eau du lac après le sauna, mais surtout, il n’y vont pas vraiment en maillot de bain mais dans leur plus simple appareil…et oui, ça peut surprendre quand on ne s’y attend pas…mais après tout…pourquoi s’en gêner?

Pour info, nous avons trouvé le gaz Primus à l’Intersport de Kiruna. Peut être parce que c’était la fin de la saison, il n’y avait que du gaz, mais pas de têtes Primus. Il vaut mieux prévoir son matériel à l’avance et ne pas compter faire trop d’achats sur place. En plus, les prix suédois sont plus élevés. Même au niveau des vêtements, surpantalon par exemple, tout est plus cher (mais vraiment plus cher)…ou alors ce n’est pas forcément la qualité recherchée pour le prix payé.

2 Comments

  1. Marie-Hélène
    December 04, 2017

    Suspense ???? qui a vraiment tenté l’expérience suédoise du sauna…….

    Reply
    1. Anaïs & Xavier
      December 04, 2017

      Pas nous, désolée de vous décevoir 🙁

      Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Scroll to top